• M E R C I !

     

    Clore
    Colorer la dernière image

     

    Et laisser un chant percer

    Comme un fil tendu
    Jusqu’au printemps prochain

     

    Ce tout premier festival s’achève.


    Que va-t-il en rester? Quelles images? Celle d’un clavecin immergé, ou d’un public submergé ?

     

    Dans ses essais, Albert Camus écrit
    « qu’une œuvre d’homme n’est rien d’autre
    que ce long cheminement pour retrouver
    par les détours de l’art deux ou trois images simples et grandes sur lesquelles le cœur,
    une première fois, s’est ouvert ».


    Créer un festival où la musique se partage tous les jours, pourrait participer à cette création
    et quête d’images – une quête dans l’espoir de trouver celles, essentielles, qui consolent.