•  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Édito

     

    L’ambition du festival est de proposer constamment des formats de concerts et des actions de médiation inédits. Déplacer les oeuvres et les publics pour partager le goût de la musique écrite - quel que soit son genre - et de la création en musique contemporaine. Le cadre géographique du grand sillon alpin, le patrimoine naturel et culturel de la région sont un écrin particulièrement riche pour élaborer une programmation ambitieuse et éclectique. Chaque édition propose un itinéraire qui mime une démarche, une pensée, une dramaturgie. Cette proposition renouvelle l’approche des oeuvres, leur performance, par l’espace, l’interdisciplinarité des arts entre eux, et la fréquentation la plus grande et diverse possible. Tout cela prend source et forme dans l’écart. Une nouvelle carte se trace, une géographie alternative, de nouveaux territoires.

     

    Hormis quelques œuvres-clefs, le programme des concerts est rarement annoncé dans son intégralité. C’est une manière d’inviter les artistes à se poser la question de l’adéquation des compositions avec le lieu, l’heure, les partenaires de jeu, le public. Cette sorte de programme absent est une poétique, un fil tendu, un pari fait et tenu entre les artistes, les programmateurs et le public.

     

    Tous les artistes — interprètes, compositeurs, créateurs — même les plus reconnus, sont invités à résider sur le territoire durant le festival pour rompre les schémas classiques de production des concerts. Nous souhaitons leur permettre ainsi une plus grande disponibilité et une plasticité dans leurs propositions. Donner du temps au travail, c’est renforcer la musique comme un art du temps, et donc donner une vision des oeuvres la plus vivante possible. En partenariat avec le studio de recherche graphique lyonnais Structure Bâtons, La Brèche invente ses propres dispositifs de médiation à destination du plus grand nombre. Tout au long de l’année, pendant le festival, avant, pendant et après les concerts, des rencontres, des expériences, des ateliers sont proposés pour enrichir les pratiques et la réception des oeuvres et des concerts.

     

    Antoine Thiollier

    Délégué général et artistique

    All Posts
    ×